• Le projet CanSat

Le projet CanSat est la simulation d’une sonde spatiale, il s’agit d’intégrer tous les éléments d’un satellite dans le volume restreint d’une canette de soda (33cl). Elle est lâchée depuis une altitude d’une centaine de mètres et après le déploiement rapide de son parachute doit faire des relevés atmosphériques, de position, de vision, en les envoyant en temps réel à une station au sol ou bien se diriger vers une cible au sol sans aucun moyen de propulsion.

Le CanSat est une plateforme simple au niveau mécanique qui permet de concentrer un maximum de capteurs et intelligence pour réaliser des missions complexes dignes d’une mission spatiale.

Ce projet prends la forme d’un concours organisé par le CNES et Planète Sciences, dans lequel s’affrontent des équipes de l’enseignement supérieur venant du monde entier. La
CanSat doit suivre un cahier des charges strict comme il se doit dans l’industrie, le suivi et
publications écrites font partie de la composante organisationnelle et scientifique du projet.

Après deux participations au concours CanSat France en 2011 et 2012 avec Tau’Ri 1 et Tau’Ri 2, marquée par des résultats encourageants, Air-ESIEA revient cette année avec Tau’Ri 3 dans la catégorie supérieure (de 33cl à 1L) au C’space. Cette année, Air-ESIEA aura à cœur de ramener des images prises par le module lors de son vol.

Les cartes électroniques ainsi que la station au sol sont conçues par nos soins. L’intelligence embarquée, elle aussi programmée au sein de notre association, sera exécutée par un microcontrôleur de la famille DsPic, renseigné par des capteurs de pressions, de températures, une centrale d’attitude, une puce GPS, et un transmetteur/récepteur pour la télémétrie.

Retrouvez ici le dernier rapport du projet avant le lancement 2013. (en anglais)

Voici un exemple de vol :